Culture : Feu professeur clément MANGUBU : immortalisé à travers son œuvre

0


« L’artiste ne meurt jamais mais il vit à travers ses œuvres », dit-on souvent. Il ne s’agit pas ici d’un artiste mais plutôt d’une icône de l’ancienne grande orientale.
Professeur Clément MANGUBU LOTIKA car de lui qu’il s’agit. Son œuvre posthume intitulée "Réseaux identitaires et convivialité dans la Grande Province Orientale" a été porté au vernissage vendredi 16 février 2017 à l’amphithéâtre de l’université de Kisangani par le gouverneur honoraire de la Banque centrale du Congo et dont l’auteur l’a préfacé.
Dans son ouvrage, le feu professeur Clément MANGUBU  parle du résumé de sa vie comme il le souligne dans le douzième chapitre de son ouvrage.
Jean Claude MASANGU, le gouverneur honoraire de la banque centrale du Congo qui s’est déplacé personnellement   de Kisangani  pour  rendre les derniers hommages à ce notable de la grande orientale et un baobab de peuple Enya,  affirme n'avoir jamais rencontré physiquement le feu professeur mais convaincu par sa plume. 
Clément MANGUBU LOTIKA fut professeur de l'université de KISANGANI à la faculté des sciences et de lettres, et dans  d'autres universités de la ville de Kisangani.
Journaliste Emérite, il a œuvré tour à tour à l'Agence Congolaise de Presse et au Journal référence plus avant de créer son propre journal intitulé MWANGAZA.
Engagé dans la politique d’abord au RCD pendant la rébellion de 1998 puis membre de l’UDECO jusqu’à sa mort  le 19 Aout 2017.
Orphelin de père à 7 ans et de mère à 13 ans, le feu professeur a expérimenté la solitude.

                                                                                     Trésor BOTAMBA
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top