Kisangani : Crise à l’Université de Kisangani : les corps Académique, Scientifique et Administratif, Technique et Ouvrier déclenchent un mouvement de grève illimitée

0
C’est enfin officiel. La tripartite APUKIS (association de professeurs de l’Université de Kisangani), ASUKIS (association des scientifiques de l’UNIKIS), PATO (personnel administratif, technique et ouvriers) vient de déclencher ce lundi 18 février, la grève illimitée au sein de cette institution universitaire.

Ceci est consécutif aux actes de barbarie posés à leur endroit le 7 février dernier par les étudiants de l’Université de Kisangani. Ces derniers se sont attaqué à leurs enseignants en brulant trois véhicules et sept motos suite à l’interpellation de deux de leur.

La tripartite réunie en date du 7 février avaient exigé à l’unanimité le déguerpissement des étudiants du complexe Elungu ; la réaffectation dudit site a une autre fin ; le rachat des biens brulés par les étudiants au bénéfice des victimes ainsi que les sanctions exemplaires et sans complaisance à l’endroit des étudiants responsables de ces actes ignominieux.

Les corps Académique, Scientifique et Administratif, Technique et Ouvrier considèrent qu’en dépit des multiples réunions, le déguerpissement des étudiants du complexe Elungu n’est pas encore réalisé et que le complexe Elungu n’a pas encore été réaffecté à une autre fin.
Ils indiquent en outre que les biens brulés et détruits ne sont pas rachetés à ce jour mais aussi les étudiants responsables de cette forfaiture ne sont ni identifiés ni sanctionnés. La tripartite estime que la sécurité des membres des corps Académique, Scientifique et Administratif, Technique et Ouvrier de l’université de Kisangani ainsi que de leurs familles semble ne pas constituer une préoccupation aux yeux de leurs interlocuteurs.
Afin de trouver gain de cause à ses revendications, la tripartite décide d’entrer en grève illimitée. La tripartite reconnait tout de même que l’attitude de quelques dizaines d’étudiants du Complexe Elungu perturbe la formation de plus de 10 000 étudiants de l’université de Kisangani.




                                    Jean Claude Fundi

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top