Tshopo : le personnel de l’HGR Makiso-Kisangani appelé à reprendre le chemin du travail dès ce lundi 19 août

0

C’est ainsi qu’en a décidé le gouverneur de la province de la Tshopo, Louis-Marie Wale Lufungula au cours de la rencontre avec ce personnel samedi 17 août en la salle de réunion du gouvernorat de province.

Selon les informations parvenues à la rédaction de www.boyomainfos.com, c’est avec un ton dur que l’autorité provinciale a appelé le personnel gréviste de l’hôpital général de référence Makiso-Kisangani à reprendre le travail ce lundi 19 août, faute de quoi, les autorités tireront toutes les conséquences qui s’imposent.

A en croire un médecin de l’hôpital général de référence Makiso-Kisangani qui a pris part à cette rencontre et qui a requis l’anonymat, le gouverneur de province s’était érigé en gendarme.
« Furieux, le gouverneur de province s’est exprimé à un ton non négociable et a craqué la porte. Il n’a pas voulu que personne ne réplique. Il nous a tout simplement obligé de reprendre le travail ce lundi. », Déclare ce médecin.

Toujours selon la même source, le gouverneur de province aurait souligné que dans le mémorandum du personnel, aucun grief relevé ne pouvait l’objet du départ du médecin directeur dont il réclame son départ.
Louis-Marie Wale Lufungula aurait même allégué qu’il n’est pas à mettre dans un même panier que ce prédécesseur car n’étant pas un parvenu. Il aurait même demandé à la délégation du personnel de l’hôpital général de référence Makiso-Kisangani de consulter son curriculum vitae pour s’imprégner de sa personne.
Des sources proches du personnel de l’hôpital général de référence Makiso-Kisangani craignent que ce mot d’ordre soit exécuté par ce personnel.

Rappelons que la crise perdure au sein de cette formation médicale de la province de la Tshopo en général et de la ville de Kisangani en particulier depuis le 1er juillet de l’année en cours.
Le personnel de cet hôpital réclame le départ de leur médecin directeur et l’accuse de mauvaise gestion, détournement des fonds et le tribalisme. C’est depuis le 12 août de ce mois qu’une grève sèche a été déclenchée par le personnel de cet hôpital.

                                                                                                                     Jean Claude Fundi
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top