Ituri : " Si j'étais encore jeune, j'allais m'enroler dans les forces armées de la République pour défendre le pays, dixit Dieudonné Rwabona Mugabe "

0
L'Inspecteur général de la Territoriale pour la Grande Orientale, Dieudonné Rwabona Mugabe a déclaré à l'ACP que s'il 'était encore jeune, il allait s'enroler dans les forces armées de la République  pour défendre le pays contre les ennemis.

Il a fait cette déclaration au sortir de l'audience avec le chef de l'exécutif provincial militaire, le Lieutenant général Johnny Luboya N'kashama où il est venu lui présenter les civilités pendant sa mission d'itinérance à travers la Grande Orientale dont l'Ituri.

 "Je suis en itinérance dans la Grande Orientale dont l'Ituri fait partie. Je suis venu joindre ma voix à celle des autres notables pour plaider le retour de la paix et la réconciliation, interpeller les Ituriens pour qu'ils cessent cette manie de s'attaquer à ces trois cibles dirigées, notamment, contre leurs frères et sœurs, contre leur propre armée et contre les infrastructures de base, en l'occurrence, la dernière attaque survenue lors l'incursion perpétrée par la milice CODECO à l'hôpital d'Itendey dans le secteur des Banyali-Kilo dont le financement de cette grande structure hospitalière a été appuyé par le gouvernement Hollandais",  a l'ancien commissaire du district de l'Ituri et du Haut Uele.

Et d'ajouter : " Maintenant le temps est arrivé pour faire la paix, selon la vision du chef de l'Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO à travers ses multiples missions effectuées en Ituri toujours à la recherche de la paix ", a-t-il fait savoir. 

 L'Inspecteur général de la Territoriale pour la Grande Orientale, Dieudonné Rwabona Mugabe s'est félicité de l'accalmie qui s'observe ces derniers jours en Ituri  qui rappelle cette nostalgie d'antan où l'on vivait dans la paix, où toutes les communautés confondues cohabitaient sans se combattre les unes contre les autres, a-t-il évoqué.

S'adressant aux jeunes de l'Ituri, Dieudonné Rwabona Mugabe  a exhorté ces derniers en ces termes : " Si quelqu'un voudrait détenir une arme doit s'enrôler dans les forces armées et non pour s'attaquer ni à leurs frères et sœurs ni à leur propre et seule armée ni aux infrastructures sociales de base et invitant ainsi les communautés Ituriennes à adhérer à la vision du chef de l'Etat Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et à soutenir notre seule armée, car l'armée ne changera jamais jusqu'à à la fin du monde. Elle restera une seule armée et il n'y en aura pas deux, même si
cette armée changeait de nom mais elle restera une seule armée, a-t-il conclu.

 Néhémie Paluku Nighendere
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top