Kisangani : certaines avenues devenues des épicentres de l'insécurité

0
La commune de Kabondo sur la 11 ème avenue ligne 4 ème trans, 14 ème avenue Mbelembele, 13 ème avenue ligne 4 ème trans , 6 ème Avenue, 4 ème trans sont devenues très dangereuses. 

Dans ces axes considérés comme épicentres de l'insécurité et de tracasseries dans cette municipalité, des hommes à mains armées vêtus en uniforme et  d'autres en civil sèment la terreur au sein la population. 

Ils se déguisant en agents de renseignements sous prétexte d'être commis à la patrouille pour arrêter les suspects, alors qu'ils se lancent plutôt dans la traquer de la population souvent à des heures tardives.

une victime d'un des actes des ces hommes, a dénoncé à Congo1tv.org  un pillage systématiquement planifié avec des intimidations sérieusement insupportables.

" Les téléphones portables, l'argent, les sacs, et d'autres biens de valeurs sont de cibles une fois pénétrer dans le périmètre occupé..." lâche-t-elle sous couvert d'anonymat.

Et d'ajouter " le mode opératoire est tellement tactique avec une rapidité silencieuse..."

Cette pratique ne se limite pas seulement dans la commune de Kabondo. Souvent connu sous le phénomène " Evapo " où des jeunes gens en groupe ou en solo ravissent en plein jour ou la nuit des objets précieux et des téléphones à des gens, surtout des filles. Ce phénomène se pratique dans des milieux isolés et moins fréquentés par des gens. 

Dans le reste des communes de la ville, Evapo s'observe plus dans les communes Tshopo, Makiso et à faible fréquence à Mangobo.

La population Boyomaise qui, du jour au lendemain est victime de ces barbaries, invite les autorités compétentes à veiller à la sécurisation de personnes et leurs biens.

Joseph OFELEKE
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top