Nord-Kivu : les enseignants membres du SYNEEPP conditionnent la levée de la grève par le payement de leurs arriérés de prime

0
Les enseignants membres du Syndicat national des enseignants des écoles primaires publiques (SYNEEPP), conditionnent la reprise du chemin de l'école par le payement de leurs arriérés de prime de gratuité, à seulement trois semaines de grève après près.

Au cours de leur assemblé extraordinaire du lundi 23 janvier 2023, ces syndicalistes ont démontré qu'ils sont prêts à reprendre le chemin de l'école "si le gouvernement parvient à payer" la totalité de la dite prime estimée à cent-milles francs Congolais (100 000FC), depuis le mois d'août jusqu'à décembre 2022.

"Après évaluation, les enseignants se disent prêts à reprendre le chemin de l'école sous une et une seule condition. Que le gouvernement paye la totalité des arriérés de la prime de gratuité équivalent à cent -milles francs des mois d'août, septembre, octobre, novembre et décembre 2022, et les rendre disponible dans les comptes...," avons nous lu dans ce mémorandum des enseignants.

Tout en mettant "en garde toute personne qui tentera" les "intimider" en réclamant "leurs droits le plus légitime", 
Ces professionnels de la craie croient  qu'il est temps que le gouvernement se prononce quant aux enseignants nouvelles unités sans suite jusque-là. 

Depuis les vacances de fin d'année 2022, les enseignants des écoles primaires publiques ont boycotté le retour à l'école sur toute l'étendu de la province du Nord-Kivu.

Glodi Mirembe
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top