UNIKIS : la déchéance du représentant des étudiants de l'UNIKIS, des voix contraires se lèvent

0
Le comité de gestion de l'Université de Kisangani (UNIKIS) a déchu de ses fonctions le représentant des étudiants, Yaufa BATUTUASI. Cette d'échéance est contenue dans une décision rectorale de cette institution d'enseignement supérieur et universitaire datant du 30 janvier 2023. 

Dans le milieu universitaire, cette décision ne fait pas l'unanimité où des voix se lèvent pour dénoncer de l'acharnement, sécurisation de postes, complicité et geurre de leadership.

Selon le document lui suspendant que Congo1.org a pris connaissance, il est reproché plusieurs griefs ayant également perturbé la cérémonie du lancement officiel de l'étude préalable à la formation paramilitaire des étudiants de la RDC. 

Laquelle cérémonie a été organisée à Kisangani le jeudi 26 janvier 2023 à l'esplanade du bâtiment administratif de l'UNIKIS et le ministre national de l'ESU avait personnellement présidé.

Il s'agit de l'instrumentalisation d'un groupe d'étudiants pour perturber le déroulement et d'avoir refusé d'empêcher ces derniers qui tentaient d'imposer sa prise de parole lors cette cérémonie.

Congo1.org a pu recueilli des propos qui parlent de décision subjective avec intention de satisfaire le ministre de l'ESU d'une part et d'autre part sécuriser leurs postes en craignant de sanction disciplinaire. 

" En lisant la motivation de cette décision, il se constate que la décision est prise pour plaire au Ministre et que son fauteuil soit bien sécurisé par celui qui nomme ( MINESU). Rien ne prouve que ce groupe d'étudiants etait derrière leur chef ", a regretté un professeur qui a requis l'anonymat.

Une autre source de l'entourage du comité de gestion estime pour sa part que cette décision résulte d'une complicité des certaines autorités académiques qui n'appreciaient plus les réactions du représentant, qu'il faut saisir cette occasion pour en finir avec. 

" Le représentant général ne s'intéressaient plus des ses études ni de son avenir académique. Il était dans beaucoup de choses avec des actions qui inquiétaient les autorités académiques. Avec cette occasion en passe d'or, alors il faut en découdre avec lui", a indiqué cette source sous l'anonymat.

La crise de leadership entre certains leaders d'opinion considérés comme caisse de résonance dans le conflit opposant Éric Yaufa de la Coordination de Représentants des étudiants des établissements d'enseignement supérieur et universitaire (CREEESU) et Lydie Angoyo de la représentation des étudiants du Congo ( REC TSHOPO).

" Eric Yaufa est victime d'un complot et de geurre de leadership de certains leaders impliqués dans le conflit l'opposant avec Lydie Angoyo" a témoigné un étudiant sous l'anonymat.

Un haut cadre de l'administration universitaire craint les conséquences potentiellement dangereuses issues de cette décision rectorale.

" Il faut bien géré les esprits dans cette décision aux risques dangereux" alerte-t-il.
 Toutes les tentatives pour contacter les autorités académiques et le représentant déchu sont restées vaines.

Joseph Ofeleke

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top