Et Grégoire NGUBU déballant tout sur la gouvernance de Madeleine Nikomba dans la Tshopo !

0

 

 

Le fleuve Congo, le clapotement des eaux sur les pierres des chutes Wagenia, Les chants des oiseaux, le calme naturel, on ne peut choisir aussi bien un endroit pour s’entretenir à bâton rompu avec la presse. En effet, l’analyste politique Mr Grégoire NGUBU a brossé et analyser la situation que prédomine dans la province de la Tshopo sur le plan socio-politique sous la gouvernance de la gouverneure Madeleine NIKOMBA SABANGU ce samedi 04 février 2023.

 

Les actions de la gouverneure visibles dans la ville de Kisangani et notamment dans toute la province de la Tshopo ont été le clap d’ouverture de la communication de cet analyste politique éperonné par ses constants, à tout déballer.

 

En saluant les efforts fournis par Mme le gouverneur de la Tshopo, notamment l’apparitions de différents chantiers dans la ville, Grégoire NGUBU n’avait qu’un seul mot : TSHOPO IL FAUT EBONGA

 

Tshopo Il faut Ebonga ?

 

Oui, certainement. Etant une vision qu’incarne Me Madeleine NIKOMBA, « Tshopo Il Faut Ebonga » est une vision porteuse d’espoir. Une école, une leçon, toute une philosophie. Les tshopolais devraient s’approprier cette idée pour le développement de la province et accompagner ce ticket jeune qui a apporté un nouveau souffle, une impulsion nouvelle pour le decollage tant attendue de la plus vaste province du pays, a repondu l’analyste Grégoire NGUBU aux questions des journalistes de savoir le pourquoi de « Tshopo Il faut Ebonga ».

 

« Les réformes courageuses longtemps attendues sont amorcées par la Madeleine... La performance de la Dgrpt dans la mobilisation des recettes depuis l'arrivée de la Gouverneure Madeleine a généré à des conséquences positives notamment la réalisation de quelques travaux d'intérêt général et la paie régulière des membres du Gouvernement et leurs dépendants, des subsides de l'assemblée provinciale ainsi que des cadres et agents de la DGRP, aujourd'hui sans aucun retard. Selon les informations à notre possession, même le mois de Janvier 2023 est déjà payée. Pourquoi ne pas en parler ? Pourquoi ne pas apprécier ces efforts ? Cet élan laisse entrevoir l'espoir déjà suscité par les efforts de la patronne de l'exécutif provincial. » - Grégoire NGUBU

 

Pour Grégoire Ngubu, la DGRPT a toujours été un caillou dans les souliers des gouverneurs mais avec l’arrivée de Madéleine Nikomba, il y a des réformes courageuses entreprises dans cette régie financière après une mission diligentée par elle.

 

Une décision courageuse a été prise envoyant ainsi 480 agents en congé technique alors que cette régie était devenue l’apanage d’une classe politique mais il fallait cette décision courageuse pour remettre de l’ordre à la DGRPT et les recettes réalisées par cette régie ce mois sont satisfaisantes par rapport au passé.

 

C’est toujours difficile d’évaluer un programme conçu pour 2 ans en quelques mois seulement a noté l’analyste politique Grégoire NGUBU, mais il a souligné par ailleurs quelques réalisations phares qui sont visibles partout.

 

En prêchant par exemple, Grégoire NGUBU a donné certains détails au niveau de la ville de Kisangani; l’axe qui va de l’alliance Française jusqu’à la Raw Bank est en train d’être réhabilité, l’axe Magopi longtemps abandonné mais grâce à la volonté manifeste de la gouverneure Madeleine NIKOMBA, cet axe est en train d’être réhabilité et l’exécutif provincial est aujourd’hui sous les charmes des habitants de ce coin , la modernisation de la place dite « des martyrs » alors qu’elle était longtemps abandonnée, oubliée. Une place qui incarne l’histoire de la ville de Kisangani dont la gouverneure Madeleine Nikomba a fait redorer dans toute sa splendeur et demain qui sait, elle sera peut-être une place hautement touristique.

 

L’analyste politique Grégoire Ngubu, ne pouvait pas clore le chapitre des réalisations de la gouverneure sans rappelé une action très efficace de la gouvernance de Madéleine Nikomba mais qui semble restée inaperçue notamment la réhabilitation de la route MAngi dans le territoire de Banalia.

 

En demandant à la population Tshopolaise d’accompagner les efforts du gouvernement provincial en mettant de côté les divergences politiques car seul, le développement de la Tshopo préoccupe tout Tshopolais parce qu’il n’y a qu’une seule Tshopo pas deux et c’est pas en 4,5 mois que tout sera fait mais les signaux démontrent que la Tshopo est entre les bonnes mains car Madéleine Nikomba est plus que déterminée à apporter sa pièrre à la construction de cette grande édifice qui est la Tshopo, Grégoire NGUBU a terminé sa communication avec les mots qui disent tout : TSHOPO IL FAUT EBONGA.

 

Zickry LUBENGA

 

   

 

 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top