Ituri : La société civile « inquiète » de la situation sécuritaire précaire dans plusieurs régions de Mambasa.

0



Selon les rapports de la société civile forces vives, coordination territoriale, parvenus à la rédaction du Congo1.org, il y a eu plusieurs cas d’attaques signalés du samedi au dimanche 12 février dans beaucoup des villages de l’Ituri.

 

La première incursion était celle des rebelles ADF dans le village Masiliko, chefferie de Babila Bakwanza axe Mambasa-Komanda.

 

Selon la source contactée par Congo1.org à la société civile, plusieurs personnes seraient kidnapées dont 2 garçons mineurs de 13 ans.

Le deuxième cas était signalé dans la chefferie des Mambasa, où des bandits armés ont réussis à cambrioler une maison, en volant une somme importante d’argent et en vandalisant des maisons d’achat d’or et en y emportant de l’or. 

 

Marie Noëlle Anotane, coordonnatrice de cette structure citoyenne, explique que le troisième cas d’insécurité était celui du village Makumo, chefferie des Babila Babombi où un corps sans vie d’une maman ayant une soixantaine d’années avait été retrouvé décapité en machette. 

 

Sur place, les forces vives précisent que deux soldats FARDC et un civil ont perdus la vie après s’être fait tirer dessus à bout portant par des personnes non clairement identifiées et plusieurs autres biens emportés, dont de l’or.

 

Marie Noëlle Anotane, dit s’inquiéter de cette recrudescence de l’insécurité dans cette partie de la republique, elle plaide pour « le renforcement de la sécurité dans ces zones à risque et veut voir les autorités sécuritaires travailler très fort pour cette cause ».

 

Néhémie Paluku Nighendere

 



Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top