Qu'est-ce qui se passe réellement dans la Tshopo ? [ ENQUÊTE 1è P. ]

0

Plusieurs personnes présumées malfaiteurs sont présentées devant l'autorité provinciale ce 15 mars 2023 dans la capitale de la Tshopo, Kisangani.

Plusieurs jeunes faisant partie de plusieurs groupes répartis dans 8 regroupements des malfaiteurs selon les endroits et communes d'où ils ont été attrapés par les forces de l'ordre, des militaires et étonnamment, une femme, ont été amenés Manu militari devant le vice-gouverneur, le ministre provincial de la Tshopo ayant dans ses attributions la sécurité et la maire adjointe ! Cliquez ici pour télécharger la liste complète de ces présumés malfrats.

Ces personnes sont accusées de troubles à l'ordre public, vols à main armée etc.

Ils sont présentés devant les autorités urbaine et la population. Tout le monde est content. On se félicite, merci beaucoup !

 

Le problème...

 

La ville de Kisangani, a connu des situations pas très cool sur le plan sécuritaire ces derniers temps depuis le mois de février.

Plusieurs cas de "vols à main armée" perpétrés sur des biens de paisibles citoyens ont été signalés d'une manière ordonnée partout à Kisangani. À première vue, c'est des braquages amateurs, mais au final c'est des scénarios calculés à un millimètre près. Pour quel but ?

 

Les déroulements de chaque situation de braquage, de chaque vol, similaires, nous amène à une seule question : C'est quoi le problème ?

La ville hospitalière de Kisangani, la ville de paix, est-elle devenue un repaire de voyous ? Certainement, pas.

 

Pour comprendre le fond de l'histoire et tirer conclusion, nous devons comprendre le modus operandi de ces bandits qui voudraient semer Terreur et désolation dans la population de la ville martyre.

 

Déroulement des faits 

 

Kabondo, 24 février 2023. Les paisibles citoyens sont alertés et terrifiés par des coups de balle en désordre provenant de la route. Débandade total, sauve qui peut général, tout le monde prend la direction disponible au premier vue. Terreur, questionnements et inquiétudes.

 

Trois personnes en uniformes militaires font irruption dans " un staff " de charge pour téléphone portables !

Sans intention de nuire à quiconque, ces individus qui ont manqués l'éducation civique à l'école primaire, tirent en l'air en désordre, et après, ils s'emparent de plusieurs téléphones portables et pc commis à la charge par les clients de ce dit "staff" et prirent fuite !

Laissant derrière eux une psychose généralisée dans la population de ce coin.

 

Dans l'intervalle de quelques jours seulement, plusieurs autres cas similaires sont signalés partout dans la ville.

Prenons le deuxième cas : L'attaque du rond-point Annualité au plateau Boyoma.

 

Le rond-point Anuarite étant une place très fréquentée, où plusieurs boutiques, magasins, bistrots et commerces pullulent, un centre de rencontres des plusieurs quartiers, une cible idéale pour les malfrats qui aimeraient envoyer un message négatif dans les têtes des gens.

Nous reviendrons sur l'analyse de leurs motivations. Décortiquons les faits en premier.

 

Un véhicule fait irruption en plein rond-point avec grincement de pneu façon un film d'action hollywoodien. Stupéfaction générale ! Des personnes cagoulées y descendent. Chacun prenant une direction de ces 4 voies qui font l'intersection du rond-point et commencent à faire feu !

Signalons encore ici, sans intention de nuire !

 

Terrifiés, plusieurs personnes se jettent dans les terrassées directement depuis la chaussée !

Suivons un témoin oculaire dans les terrassées où il est tombé dans l'eau sale la tête la première !

 

"Je venais chercher le crédit pour appeler un membre de ma famille quand on a vu ces bandits débarquer et commencer à faire feu. Ne sachant pas comment réagir à cette situation improbable, je me suis jeté directement dans le caniveau.

Ils ont tiré en l'air dans toute les directions. Dans le désordre créer par ces coups de feu, les boutiquiers ont commencé à fermer leurs commerces. Ceux qui faisaient feu ont laissés la place aux autres bandits du groupe pour aller récupérer les téléphones de toutes les personnes présentes sur le lieu.

Chose grave, ils sont entrés dans un shop de transaction électronique pour y voler 21mille francs ! Vous vous imaginez monsieur ?

Tout ça pour venir voler 21mille francs et prendre les téléphones des gens.

Après ils sont remonté très vite dans leur véhicule et ils sont partis. Gloire à Dieu, Il n’y a pas eu aucun blessé !

J'ai fait encore 5 min dans cette eau sale dans le caniveau sans le savoir tellement je tremblais comme tout le monde sur le lieu du drame"

 

Intéressant. Le mode opératoire est répliqué sur plusieurs autres "coups" dans la ville en ciblant des endroits trop fréquentés pour créer l'illusion de l'insécurité. Et coup sur coup, des coups de balle en l'air, autant nécessaire pour effrayer la population, et ensuite prendre quelques choses de dérisoire comme de portables des honnêtes citoyens ou des petites sommes dans des boutiques des transactions électroniques.

Mais pourquoi ? Voilà la question qui vient directement en tête après ce constant amère.

Pour comprendre, nous devons remonter dans le temps.

 

Les contextes

 

La semaine du 02 mai 2022 s’etait terminée dans la ville de Kisangani sur un fond improbable. C’est des évènement digne d’une histoire par Tolkien avec des rebondissements terribles sur un fond des menaces sur une certaine catégorie des citoyens de cette ville accueillante de la province de la Tshopo.

Des rumeurs du genre « opération retour » par-ci, menaces de bagarres par-là, recherche assidu de certaines personnes etc. la ville est chauffée à blanc. C'était la semaine du premier tour des élections du gouverneur dans la Tshopo.

C’est d’un climat morose avec un ciel menaçant, que la journée de vendredi 06 mai avait commencée. Une journée très décisive dans l’histoire de la jeune province qu’est la Tshopo. Justement, c’était le jour de l’élection du gouverneur de ladite province. La veille, plusieurs individus massés par des groupes arborant des t-shirts aux couleurs des différents candidats, ont arpentés les artères de la ville en ayant soin de faire le max des bruits façon compétions dans les gradins d’un stade au cours d’un match d’un final pour ainsi couvrir les mêmes genres des bruits générés par les autres groupes.

Tout le monde était contre tout le monde. Dans les différents groupes WhatsApp, les adeptes des différents candidats se donnaient à cœur joie dans des discutions houleuses sur qui est meilleur entre leurs candidats respectifs. Parfois des propos injurieux s’en suivaient dans les différents échanges. Tout le monde ne jurait que par la « réussite » de son candidat. Certains donnaient même des conseils aux députés sur comment procéder au vote ! Personne n’a dormi dans la ville de Kisangani le jeudi 05 mai 2022. Certainement, la même insomnie qu’a pris les candidats, a repris les adeptes de ces derniers...

Le jour J, c’est une pluie terrible qui a arrosée la ville de 10h à la fin des élections. Une journée qui a tenu en haleine toute une population. Les « favoris » des plusieurs personnes, se frottaient les mains déjà. Quelle a été la stupéfaction générale après le décompte des billets de vote !

La sénatrice Madeleine Nikomba passant en tête avec onze voix contre Mr Kapalata Tony qui a bénéficié de 9 voix. Bonjour le deuxième tour trop controversé !

Dans la soirée du même jour, la finale est annoncée pour ce lundi 9 mai. Une journée qui promu d’être très mouvementée à souhait. Tout le monde connait la suite..


 L'épine !

C’etait une journée sans pareil que venait de passer la population de la Tshopo. Ce mercredi 15 juin 2022, tout le monde retenait le souffle. Deux camps se regardant, ne sachant qui passerait devant pour les évènements suivants. C’est une journée terrible, avec des ententes interminables. Mais à la fin, sans surprise, la vérité que tout le monde connaissait fini par entrer par la grande porte.


En effet, le conseil d’Etat, vers le quel tous les regards étaient tournés, venait de confirmer la victoire de Mme Madeleine NIKOMBA SABANGU comme gouverneure de la Tshopo sur les élections organisées dans cette entité. C’est une bataille sans pareil que venait de mener les deux camps dans le secteur judiciaire. La population a été témoins des plusieurs dérapages, injures, menaces etc.


Une vidéo virale de l'époque a retenue notre attention vu les circonstances. On se retrouve après l'extrait de la dite vidéo 👇




Nous pouvons comprendre. C'était le désappointement du résultat non attendu.
Une phrase a retenu notre attention : "La province sera ingouvernable !" 
Ingouvernable? Une guerre civile ?
C'était des menaces en l'air? Peut-être bien que non, peut-être bien que oui !
Nous allons revenir sur les propos de cette vidéo après avoir compris l'épine même du problème est entrée où et ça a fait mal à qui !

Proclamée gouverneure definitely et après plusieurs mois d'attente interminable, notifiée avec ordonnance présidentielle en main, la nouvelle Gouverneure de la Tshopo est descendu dans sa province avec pompe et fracas.
En effet, Mme le gouverneur Madeleine NIKOMBA SABANGU a été accueilli par la population entière de la Tshopo à son arrivée de la capitale.

De l'aéroport, direction fasta l'esplanade de la poste. Une foule incommensurable. Arrivée à la poste, accompagnée de son vice-gouverneur, Mme le gouverneur fait son premier meeting à chaud. Elle harangue la foule et Biim : Tshopo Ekobonga na Nkoo!
Quelques secondes de calme passant à la poste avant qu'un concert de woooooow retentit !
Phrase à la base d'une grande motivation d'une guerrière déterminée à changer les choses. Déterminée à faire mieux. Déterminée à laisser des traces visible dans sa province.

Et Hop! Énervement, grincement des dents. Fulminement des grosses légumes de la place. Certainement, les personnes énervées n'avaient plus que cette phrase de détermination, en tête.  À suivre.. [2è P]

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top