Conférence-débat : Une mentalité engagée pour l'émergence de la Tshopo, thème développé par Jean-Paul Yoto

0

La cellule de réflexion " Paraclet" a organisé ce samedi à la salle de l'école primaire Ndolege dans la commune Tshopo, une conférence-débat autour du thème : " Une mentalité engagée pour l'émergence de la Tshopo".

Une activité d'éveil de conscience de la jeunesse face aux grands enjeux de l'heure, entre autres, l'insécurité et les élections générales de décembre prochain où plusieurs jeunes venus des différents quartiers de la Tshopo ont rehaussé de leur présence cette activité.

Le jeune leader Jean-Paul Yoto Djamba, orateur de la conférence, a axé son exposé sur deux points, à savoir, l'insécurité dans la province de la Tshopo, ville de Kisangani et surtout dans la commune de la Tshopo et le mauvais choix entraîne six ans de souffrance.

D'entrée de jeu, Jean-Paul Yoto Djamba appelle les habitants de Kisangani, en général et ceux de la commune de la Tshopo, en particulier au changement des mentalités, à bannir les antivaleurs,à l'unité et que chacun fasse de la sécurité son cheval de bataille.
" Je condamne le phénomène Evapo qui monte avec puissance dans la commune. L'insécurité chasse les investisseurs. La sécurité de notre province, ville et commune est question de notre volonté. Le développement n'est pas un slogan, mais commence par le changement de mentalité", a lancé l'orateur.

Dans la seconde partie de son exposé sur le choix aux prochaines élections, Jean-Paul Yoto Djamba invite les participants à faire un choix judicieux des nouveaux animateurs tant au niveau de l'assemblée provinciale que nationale voir même au niveau communal.

Là, il explique aux participants le rôle d'un député provincial et déplore par la même occasion le bilan médiocre des élus, surtout, provinciaux de la Tshopo.
" Déjà trois fois, nous avons voté mais nous tombons toujours dans les difficultés. Je suis parmi les jeunes qui ont milité pour un changement mais maintenant, je regrette que la réalité reste la même, s'est il désolé.

Les jeunes invités à faire cette fois-ci un choix meilleur.

" Cherchons à voter des bonnes personnes. Le député n'est pas celui qui construit mais qui parle au nom des autres. La Tshopo est détruite parceque nous avons envoyé des députés qui n'ont rien fait, a-t-il réveillé la conscience.

Christian Asumani qui a également salué l'initiative, a convié les participants à apporter tout d'abord le changement chez soi, à bannir les antivaleurs qui montrent un mauvais visage de la commune.  

Dans son intervention, il a parlé de l'opération " Zéro élu réélu" en insistant sur les comportements des élus de 2018 qui n'avancent pas la province.

Pour sa part, l'assistant Segnol Tandia a lui aussi jeté des fleurs à l'organisateur tout en appelant les participants à voter les jeunes capables pour détruire le système qui ne fait pas avancer l'hémicycle de la Tshopo.

Le jeu de question réponse à clôturé la conférence-débat et Les participants ont apprécié la tenue de la dite activité.

Dido LIBOGA
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top