Tshopo : pour une bonne prise en charge, le gouvernement et ses partenaires invités à équiper l'hôpital de Yakusu

0
 
 Le bâtiment de l'hôpital général de Yakusu. 

L'hopital général de Yakusu, à 25 km de la ville de Kisangani, fait face à d'énormes difficultés tant sur le plan d'infrastructure que logistique pour la bonne prise en charge des malades. Son médecin directeur, Dr Fabien Kongolo Ngoy, l'a dit, mardi, dans une interview accordée à l'ACP.

Le Dr. Fabien Kongolo a évoqué le vétusté des bâtiments de l'hôpital qui crée une méfiance de la part des habitants du village Yakusu et ses environs, censés être soignés dans cette formation médicale. 

" L'HGR de Yakusu est créé depuis 1925 par les missionnaires Anglais de la communauté Baptiste du fleuve Congo. Depuis sa création, il n'a jamais connue une quelconque réhabilitation ni appui", a déploré ce médecin.

A celà s'ajoute, martele t-il, " cette structure médicale n'est pas équipée et ne dispose de radio, d'échographie, de service d'urgence et ni moins encore de réanimation qui rend difficile la prise en charge des malades et réduit sa fréquentation". 

" Quelque soit cette situation, nous efforçons d'exercer notre métier et travaillons dans des conditions hunimaines. Parfois les malades sont hospitalisés dans ces conditions là. Avec des doutes sur l'état de l'hôpital et les malades préfèrent aller à Kisangani pour se faire soigner. Ceux ne disposant pas assez des moyens acceptent d'être soignés", a-t-il ajouté.


Au delà de tous ces signaux rouges, " Et nous n'avons aucun appui du gouvernement, en dépit de quelques appuis des partenaires dans la tuberculose, malaria et des cas de VIH", s'inquiète Dr.F Kongolo.

Malgré ces conditions, cette formation médicale qui comprend un personnel adapté qui s'efforce de rendre service aux patients qui y sont internés. Il appelle le gouvernement de la République et ses partenaires à décanter cette situation qui met en danger la santé des habitants des villages environnants. 

" Nous lançons un cris d'alarme pour qu'on puisse songer à Yakusu. C'est une structure de renommée internationale et régionale de part ses performances dans le passé. De nous équiper, réhabiliter ou construire un autre bâtiment", a-t-il lancé comme SOS.

Une aide, selon lui, va soulager les souffrances de la population du territoire d'Isangi vivant dans la zone de santé de Yakusu qui couvre plusieurs villages où est construit l'hôpital.

La rédaction

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top