Bas-Uélé : le centre culturel Allô Vijana initie les élèves de Buta à l'art cinématographique

0
Gustave Ekambu, directeur du centre culturel Allô Vijana, en séjour à Buta, chef-lieu de province du Bas-Uélé, a partagé durant deux jours avec les élèves des écoles de cette ville autour du cinéma en milieu scolaire. Cette initiation fait partie du projet ciné scolaire dudit centre.

Dans le cadre de ce projet, Gustave Ekambu a partagé avec les élèves de l'école Hosanna international scool, une des meilleures écoles de la ville de buta et d'autres écoles. 

Au cours de cet échange, il a expliqué aux élèves pour la journée du mardi l'écriture, le montage et la réalisation, comment concevoir, écrire un scénario simple et casting. 
Tôt ce mercredi, les élèves ont passé à l'action en tournant un  court métrage. Visiblement, les enfants se sont adaptés et ont réalisé des meilleures séquences.

Pour Gustave Ekambu, il est question de mettre ces enfants au cœur de leurs propres éducation, à travers de création cinématographique. Les initier à être capable de réaliser des films pour leur propre sensibilisation contre les anti-valeurs en milieu scolaire.

" Un projet qui initie les élèves dans le cinéma. Comment les enfants eux même sont au centre de leur sensibilisation contre les anti-valeurs, notamment, la tricherie, corruption...On a partagé avec les enfants sur l'importance des études et de leur avenir", a-t-il dit.
Le directeur Gustave Ekambu a également échangé avec le Vice-maire de la ville de Buta et le sous-proved pour le projet du festival Akili. Un autre projet qui réunira en décembre les écoles de la ville. Pour ça, des bourses scolaires sont prévues pour récompenser les meilleures écoles. Les deux autorités ont apprécié le projet et promis leur soutien. 

Ces projets visent à amener les élèves à la créativité et d'avoir l'esprit créatif. 

"L'art c'est un métier qui paye, je suis l'exemple. Surtout mettre la jeune fille au centre de l'éducation, d'aimer bien les études pour bien préparer son avenir, l'importance de l'art aussi. Car il y a des artistes féminines qui gagnent beaucoup aujourd'hui dans le cinéma'', a ajouté le directeur du Centre culturel Allô Vijana.

Il appelle les partenaires, des amoureux de la culture et des opérateurs socioculturels, le gouvernement provincial du Bas-Uélé à soutenir cette activité qui vient rehausser le niveau de la culture en milieu scolaire.

La rédaction

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top