ESU : double cérémonie de collation des grades académiques et clôture de l’année 2022-2023 à l’IBTP-Kis

0
L’institut du Bâtiment et des Travaux Publics de Kisangani, IBTP-Kis, a procédé samedi à la collation des grades académiques et à la clôturé de l’année académique 2022-2023. Une grande cérémonie qui a vu 366 étudiants finalistes des cycles de graduat et de licence être conférés des grades académiques. Cette cérémonie a rehaussé de la présence des autorités politico-administratives, du ministère et du secteur de l’Enseignement Supérieur Universitaire représenté par la conseillère Gisele BOMBELE, du personnel académique, technique, ouvrier et scientifique de l’IBTP-Kisangani. 

Cette année académique, 3.725 étudiants ont pris inscription dans l'ancien système et le LMD. Pour la première session à l'ancien système, 423 étudiants ont réussi soit un taux de 49% sur 849 participants. En ce qui est des lauréats, le directeur général de cette institution a conféré les grades académiques à 366 étudiants finalistes dont 108 au premier cycle et 258 pour le deuxième cycle.

Dans les allocutions, le vice-gouverneur de province de la Tshopo, Paulin LENDONGOLIA et la représentante du Ministre de l’ESU, Gisele BOMBELE ont salué les efforts du comite de gestion tant dans la bonne gouvernance que dans la rénovation des infrastructures qui offrent des meilleures conditions de formation des apprenants.

Le Directeur General de cette institution, le Professeur Ir. Sylvain ALONGO a axé son discours autour de six points, notamment, la gouvernance institutionnelle, infrastructure et équipement, coopération et partenariat, transition numérique et contraintes majeures et perspectives d’avenirs. 

« Gouverner autrement comme cela est aujourd’hui constamment répété avec des reformes de notre système éducatif licence, master et doctorat est le maitre mot qui a guidé notre action gouvernante durant l’année. La rentrée académique 2022-2023 a démarré timidement car tout le campus était transformé en ambitieux chantier de construction de l’innovation de ses infrastructures éducatives », a-t-il révélé. 

Le directeur général a justifié ces réalisations grâce a une réforme de gestion financière qui a permis de maximiser des recettes de l’institution et d'une bonne gouvernance qui a permis la rénovation de cet établissement.

Ce vaste et ambitieux chantier de rénovation des infrastructures a favorise, a-t-il cite à titre illustratif, la construction moderne d’une clôture en béton armée, la rénovation de deux salles de cours, la modernisation du bâtiment GT, réhabilitation et modernisation de la bibliothèque centrale suivi de son équipement en mobilier et en ouvrage de spécialité, de l’amphithéâtre, la réhabilitation de la grande salle moderne, des bureaux administratifs et la construction de salle numérique moderne et son équipement en ordinateurs. Pour répondre à la problématique de rupture en eau de la REGIDESO, une mini station de captage, traitement et distribution de l’eau dans les installations de l’IBTP-Kis a été également construite. 

Cette alma mater venait d’acquérir sur fond propre de 30 ordinateurs de la dernière génération, 15 imprimantes professionnelles, 8 rétro projecteurs performant, 11 tableaux interactifs pour améliorer le paquet pédagogique de l’établissement. 

Le Professeur Docteur Sylvain ALONGO est également revenu sur un protocole d’accord actualisé qui est en pleine finalisation entre l’IBTP-Kisangani et l’INBTP Kinshasa afin de promouvoir les enseignements de troisième cycle et d’accorder un appui a l’enseignement de qualifié, de trois autres accords de partenariat conclus a l’extérieur du pays et tant d’autres localement. 

Pour ce qui est de la transition numérique, il a noté des réalisations entreprises dans la création et l'implémentation du site web interactif et officiel de l'établissement, l'intégration de technologie digitale dans le système éducatif, la promotion des enseignements en distance, l'organisation et  la tenue des réunions du comité de gestion par visioconférence.

Parmi les contraintes, le directeur général a relevé les obstacles telsque la plus forte dépendance aux enseignements visiteurs, le payement tardif des frais académiques par les étudiants, moins du personnel pris en charge par le gouvernement ce qui constitue, a-t-il déploré, une grogne institutionnelle et une source de contre-performance des agents non payés.

Des perspectives d'avenir à court, moyen et long terme, l'IBTP-Kis ambitionne se muer en une université polytechnique de Kisangani d'ici l'horizon 2027 et ce, conformément à son plan stratégique horizon 2022-2027. 

Créé en 1993, l’IBTP-KIS est un établissement public de l’ESU rattaché au conseil d’administration des instituts supérieurs techniques, artistiques et technologiques de l’Etat congolais avec comme mission principales l’enseignement, la recherche et le service à la société.

Dido LIBOGA

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top