Mambasa : lancement du projet «traçabilité des produits agricoles»

0
L’association des exportateurs de cacao, café et autres produits agricoles d’exportation de la République Démocratique Congo,  “ASSECCAF” en sigle, a lancé officiellement ce lundi 18 mars 2024, le projet de «traçabilité des produits agricoles» en territoire de Mambasa, dans la province de la Tshopo.

Ce  projet vise à diminuer la vente illicite de cacao et café sur le marché, ce qui ne profite pas aux agriculteurs. Mwalina Mulakirwa Guillaume, secrétaire permanent de cette association, renseigne que ceci permettra à l’état congolais de bien surveiller ce secteur.

" La traçabilité est programme qui étudie la chaîne des valeurs de la production à l’exportation et la transformation de ce produit. Pour dire qu’on va identifier les agriculteurs, connaître le rôle que jouent les acheteurs voir aussi comment les exportateurs et transformateurs interviennent dans cette chaîne des valeurs",  a-t-il indiqué

A lui  de poursuivre : " L’objectif est de diminuer la vente illicite de Cacao et Café ce qui ne profite pas aux producteurs. Ceci permettra également à l’état congolais d’avoir le contrôle de ce secteur".

Dans son mot , le Colonel Tshishimbi Mpombwa Maxime,  administrateur militaire adjoint du territoire de Mambasa, s’est montré confiant que la traçabilité va augmenter  la valeur de nos produits sur le marché mondial.

" Je me trouve très intéressé par cette question de la traçabilité des produits agricoles. Avant de s’organiser, il faut vulgariser les textes, d’où les activités comme celles-ci sont des moments opportuns. Quand nous faisons l’état des lieux, nous identifions tous les acteurs qui entrent dans la chaîne des valeurs.Cela va augmenter la valeur de ces produits sur le marché",  a-t-il déclaré.

Mateso Félicien a, au nom des agriculteurs, invité l’ASSECAFE de mettre en amont les producteurs pour la réussite de ce projet. Il a de l’occasion lancé un vibrant message aux autorités de s’impliquer davantage afin de pérenniser ce projet.


Il sied de préciser que c’est la salle des réunions de l’hôtel Tshangamusa qui a servi de cadre pour le lancement officiel de ce projet en présence de plusieurs organisations travaillant  dans ce secteur  dont  Esco Kivu, Cacao Okapi, Scak et Upcco. Ce projet est exécuté dans le cadre du programme “Tujenge” de Mercy Corps financé par USAID.

Néhémie PALUKU
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top