Tshopo : " Nous devons nous éviter de parer au plus pressé ", cet appel à la patience de Mgr François Mwarabu aux associations des victimes

0
 
Mgr François Mwarabu Ngelema, coordonnateur de Frivao 

Le coordonnateur national du fonds spécial de réparation de l'indemmnistion aux victimes des activités illicites de l'Ouganda en RDC (Frivao), Mgr François Mwarabu Ngelema appelle les associations des victimes de guerre de six jours à la patience. 

Son appel intervient après qu'une vidéo relayée à travers les réseaux sociaux montre un groupe des victimes déposé leur memorandum au président du conseil d'administration. 

Ce même groupe a, d'ailleurs, donné un ultimatum de deux semaines à Frivao pour procéder à leur indemnisation avant de menacer dans le cas contraire de descendre dans la rue pour réclamer leur droit. 

Le coordonnateur de Frivao qui a pris connaissance de ce fait a exhorté les associations des victimes de guerre de six jours à inviter ses membres au calme et à la patience. 

" Nous continuons d'exhorter tous les partenaires de FRIVAO à inviter ceux et celles qui sont concernés réellement par le fonds d'indemnisation  au calme et à encore un peu de patience".

Il les a, également déconseillées à parer au plus pressé.

" Nous devons nous éviter de  parer au plus pressé, c'est-à-dire agir en urgence, sans prendre en compte les conséquences fâcheuses à long terme, sans forcément chercher une solution durable et optimale (à la grande satisfaction de tout le monde)". 

Il a rassuré aux victimes de la guerre de six jours de toucher dans un délai raisonnable leur indemnisation d'où elles doivent cultiver la patience car dit-il qu' " Il  reste encore quelques paramètres à maîtriser, et nous nous y engageons". 

Le même message lancé dans deux points de presse tenus respectivement au mois de mars et début avril par la secrétaire rapporteur de Frivao, Mme Mimy Mopunga et les communicateurs de Frivao pour sensibiliser les victimes sur l'évolution du processus d'indemnisation individuelle et collective. 

Dans les deux dernières communications, Frivao avait rassuré aux victimes qu'il travaille d'arrache-pied pour les permettre d'accéder à leur indemnisation dans moins 60 jours.

Dido LIBOGA
Tags

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top