Ituri : voici cet appel de la société civile de Mambasa sur l'état des routes de certains axes

0
Au delà de l’insécurité causée par les groupe armés dans l’Est de la République Démocratique du Congo, certains axes de la route nationale numéro 4, en province de l’Ituri deviennent un autre moyen d’insécurité, à cause de leurs états de délabrement très avancés.

Dans une mission dans le territoire de Mambasa, le coordonnateur provincial de la société civile forces vives de l’ Ituri, Dieudonné LOSSA, demande aux autorités provinciales de signer des contrats avec les entreprises sérieuses, pour la réhabilitation des routes nationales.

Le coordonnateur de cette cette structure citoyenne l’a dit, jeudi, au cours d’une interview accordée à notre reporter. 

« Après avoir franchi le tronçon Bunia Mambasa en passant par Komanda, je salue le travail d’asphaltage de la route nationale numéro 27 Bunia-Komanda par la société Good News Africa. Néanmoins, nous déplorons les conditions que traversent les usagers d’autres axes routiers. C’est le cas de Komanda-Mambasa où aucune société est visible sur le tronçon, alors que plusieurs contrats sont signés pour son asphaltage».

Les usagers ont du mal pour consommer cette route nationale numéro 4, a-t-il ajouté.

« Il est difficile pour les chauffeurs de conduire dans ce tronçon, à cause des oasis qu’on retrouve ça et là, et qui causent le renversement des camions à tout moment. Pourtant, ces derniers avant de franchir les barrières de péages sont sommés de s’acquitter des toutes les taxes exigées» a-t-il conclut.

Depuis que premidis occupe le tronçon, certains conducteurs témoignagent que cette entreprise n'a jamais fait l'essentiel.

" Nous ne savons s'il travaille la nuit ou comment. Dans ce cas, nous voulions attendre voir que l’axe routier Komanda Mambasa soit remis entre la responsabilité de la société Good News Africa qui montre déjà son efficacité, à la réhabilitation de la route. Si non pourquoi nous payons nos frais ? Alors quitter komanda-Mambasa avant c'était au-moins 2 ou 3h mais aujourd'hui nous faisons même deux jours", ont ils ranconté.

Cependant, le ccordonateur de la société civile appelle l’autorité provinciale à évaluer les différentes sociétés qui viennent soliciter le contrat d’asphalter des axes routiers sur la RN 4. 

Ceci pour se rassurer de leurs expertises et de l’avancement des travaux sur terrain, pour la satisfaction des usagers.

Notons ici que l’axe routier Luna-Komanda reste toujours impraticable malgré le système convoi instauré sur ce tronçon, à cause de l’insécurité imposée par les rebelles ADF qui incendient des véhicules et des marchandises au côté des morts.

Néhémie Paluku 

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires
Enregistrer un commentaire (0)

#buttons=(Accepter !) #days=(20)

Nous utilisons les cookies pour vous garantir une bonne expérience fluide sur notre site . Learn More
Accept !
To Top